La taille des diamants :

Le diamant taillé se décompose en 4 grandes parties :

décomposition d'un diamant
  • La table
  • La couronne
  • Le rondiste
  • La culasse

Taille brillant :

Le diamant est le plus dur des minéraux naturels.
Sa taille est difficile et onéreuse. Néanmoins, les hommes ont été attirés par le travail de ce minerai, puisque les premières ébauches de taille ont été réalisées vers 1400. Cet art n'a cessé de s'améliorer jusqu'en 1939, où la méthode atteint sa perfection : le brillant moderne. Le brillant détient le palmarès des diamants les plus demandés et les plus appréciés au monde. Ses qualités optiques sont exceptionnelles. En effet, chaque rayon lumineux entré par la table ou la couronne se réfléchit plusieurs fois à l'intérieur de la pierre avant de ressortir et de frapper l'œil de l'observateur

diamant rond taille brillant



La taille rond-brillant compte 56 facettes plus la table, soit 57 facettes :

  • Pour la couronne : 8 coins de table ou bezels, 8 étoiles et 16 haléfis.
  • Pour la culasse : 8 pavillons et 16 haléfis.

Les proportions :

Les proportions du diamant, et plus spécialement la hauteur du diamant comparé au diamètre, et le diamètre de la table comparé au diamètre du diamant, déterminent comment la lumière se reflétera dans le diamant. Un diamant ayant de bonnes proportions réfléchira la lumière d'une facette à une autre (comme un miroir) et la dispersera, la reflétera par le dessus du diamant (par la table). Les proportions déterminent la brillance du diamant.

proportions idéales d'un diamant

A contrario, tout défaut de proportion entraîne une perte de "brillance". Dans un certificat diamant, la qualité de la taille apparaît, en ordre décroissant, telle que :

  • Excellente
  • Très bonne
  • Bonne
  • Moyenne

Le fini :

La symétrie et le poli d'un diamant déterminent les « feux » d'un diamant. L'estimation de la « symétrie » résulte de l'observation de :

exemples de défauts de symmétrie d'un diamant
  • La bonne rencontre des facettes.
  • La symétrie des facettes.
  • La présence de facettes supplémentaires et naïfs importants (témoins de la forme du brut).
  • Le centrage de la colette.
  • Le centrage de la table.


Un diamant peut avoir une bonne symétrie mais de mauvaises proportions.


L'estimation du "poli" résulte de l'observation de :

  • La présence de stries de polissage plus ou moins marquées.
  • La présence de rayures ou d'égrisures. Si les égrisures sont trop nombreuses, elles sont mentionnées en remarques.

Les différentes tailles :

différentes taille de diamants

Les autres tailles, dites "tailles fantaisie" : Les tailles fantaisie sont les diamants de formes variées. Le lapidaire choisit la forme de la pierre en observant les inclusions et la matière pour en tirer chaque fois le meilleur parti. Les tailles de diamant les plus courantes sont: poire, princesse, marquise, ovale, coussin, émeraude, baguette, trapèze, carré, triangle.
Les proportions de ces tailles sont toutes aussi importantes que pour la taille brillant et sont appréciées de la même façon sur les certificats.

L’influence de la taille sur le coût :

Tout défaut de taille est indiqué sur le certificat et entraîne une décote du diamant. Les caractéristiques à regarder :

  • La mention “symétrie”, ou “finish grade”, indique que les proportions du diamant sont très bonnes, bonnes, moyennes ou pauvres.
  • La mention “poli”, ou“polish”, indique la qualité du polissage du diamant : très bon, bon, moyen ou pauvre. Un très bon polissage donne à la matière cet aspect si particulier au diamant appelé éclat adamantin. Aucune imitation n'a su reproduire cette particularité.
  • La mention “rondiste”, ou “girdle”. Le rondiste est la ligne extérieure qui ceinture la pierre. Il s'observe de profil. Il peut être extrêmement fin comme très épais, mais il est préférable qu'il soit fin. Lorsqu'il est un peu épais, il peut être juste ébruté (rondiste à barbe ou frangé) ou bien poli et facetté. Cette dernière solution est préférable, la pierre paraît plus finie et plus lumineuse.
  • Les observations mentionnent parfois une ou des extra facettes. Des facettes supplémentaires taillées pour camoufler un défaut naturel ou un défaut de taille.

Valid CSS! Valid XHTML 1.0 Strict jeudi 20 juillet 2017 - www.diamondine.fr ©